Vaccination des lapins

Votre lapin est-il déjà protégé ?

Tout comme les chiens, les chats, les furets et d'autres animaux, les lapins doivent eux aussi être vaccinés contre un certain nombre de maladies contagieuses. Les affections les plus connues sont la myxomatose et la maladie hémorragique du lapin (RHD - Rabbit Haemorrhagic Disease).

Ces deux maladies sont provoquées par un virus contre lequel il existe un vaccin. Celui-ci est très vivement recommandé, étant donné l'évolution rapide et la gravité de ces affections (souvent mortelles).

Myxomatose

La myxomatose est une affection virale qui se transmet entre lapins par l'intermédiaire des moustiques, des puces ou des taons. Cette maladie touche principalement les lapins sauvages, mais elle peut également atteindre les lapins domestiques par l'intermédiaire des insectes. C'est au printemps et en été que le risque de propagation et de contamination est le plus élevé.

Un lapin atteint de myxomatose est aisément reconnaissable aux boursouflures et grosseurs (myxomes) qu'il présente au visage, aux oreilles et sur le dos. Cette affection se révèle presque toujours mortelle, le lapin succombant en fin de compte aux problèmes respiratoires consécutifs à l'infection de ses poumons (pneumonie).

La première précaution à prendre contre la myxomatose consiste à faire vacciner vos lapins par votre vétérinaire. Dans la mesure où les puces peuvent constituer un vecteur de contamination, un traitement antipuces adapté est vivement recommandé. Assurez-vous que des lapins sauvages ne peuvent s'approcher de votre lapin, et prenez éventuellement des mesures de protection contre les moustiques et les mouches.

RHD

La RHD est une maladie qui fait actuellement l'objet d'une attention toute particulière. Le virus qui provoque cette affection se décline en deux variantes : RHDV1 et RHDV2. Cette dernière variante est observée depuis 2016 en Belgique et est responsable de cas de mort subite chez les lapins.

La vaccination contre la variante classique RHDV1 se révèle inefficace contre cette nouvelle variante, par conséquent, les lapins ne sont pas protégés contre celle-là.

La contamination par le virus RHD peut être très rapide et s'effectuer de différentes manières. Les lapins peuvent se contaminer entre eux par contact direct, mais également par l'intermédiaire de la nourriture, de l'eau de boisson, et même de la litière. Les insectes piqueurs sont eux aussi susceptibles de transporter le virus d'un lapin vers un autre.

Cette maladie peut provoquer la mort subite des lapins, précédée ou non de fièvre et de graves symptômes de maladie. Peu avant la mort, on observe également souvent des saignements.

L'affection est quasiment impossible à traiter, et la prévention constitue donc la mesure la plus importante que vous pouvez prendre en tant que maître afin d'éviter la contamination de vos lapins.
La vaccination joue un rôle primordial, mais il est tout aussi important d'éviter tout contact avec des animaux contaminés. Le virus peut se propager très facilement, par exemple par l'intermédiaire d'un fourrage vert contaminé, mais aussi via les chaussures ou les mains. La désinfection et l'hygiène générale prennent donc ici toute leur importance.

Vaccination

La myxomatose et la maladie hémorragique du lapin sont des affections contre lesquelles il est possible de vacciner le lapin.
Il existe un vaccin combiné contre la myxomatose et le virus RHDV1, à administrer 1 fois par an, généralement au printemps vu les voies de contamination.

Toutefois, ce vaccin ne protège pas contre la nouvelle variante RHDV2 du virus RHD. Il existe un vaccin spécifique, dont l'efficacité est limitée à 6 mois et qui doit donc être administré 2 fois par an.

Jump to top

Notre site web utilise des cookies.